Accueil
 



cadre_haut01

Metal Gear Solid 4 : Guns of the Patriots

Synopsis

 

 A noter 
Les séquences de la B.A. de l'E3 2006 se déroulent chronologiquement avant celle du TGS 2005, si ce n'est certaines répliques qui sont postérieures ainsi que la scène du "suicide".

 

2014 (9 ans après les événements de Shadow Moses). La restriction des interventions militaires en territoire étranger a mené à l'explosion de la demande pour les Sociétés Militaires Privées (S.M.P.), qui emploient des mercenaires (équipés de nanomachines leur empêchant de retourner leur veste) pour qui la guerre est un business et des armes automatiques (Metal Gear Gekkôs).

Cependant, les 5 plus grandes C.M.P. appartiennent en fait à une seule compagnie-mère, Outer Heaven, qui est dirigée par Liquid Ocelot. Outer Heaven est parvenue à accumuler une puissance militaire équivalente à celle des U.S.A. et du reste du monde.

De plus, ArmsTech (la société de feu Kenneth Baker) fournit des armes à la fois pour les Etats-Unis et pour Outer Heaven.

Snake salue la tombe de The Boss[1]. A peine a-t-il fini qu'un hélicoptère UH-60 se pose dans le cimetière. Otacon en sort, expliquant à Snake qu'un vieil ami l'attend. Il s'agit du Colonel Campbell qui, envoyé par l'ONU, charge Snake de mettre un terme aux agissements de Liquid Ocelot avant qu'il ne soit trop tard...

(...) Au Moyen Orient, Snake, habillé comme un combattant local, s'éloigne du champ de bataille et tombe nez à nez avec 2 Metal Gear Gekkôs. Il parvient à monter à l'étage du bâtiment dans lequel il se trouvait et à leur échapper en utilisant son Octo-camo.

(...) Un mystérieux personnage portant un manteau et une H.F. Blade élimine une demi-douzaine de Metal Gear Gekkôs. Il s'agit de Raiden, qui va aider Snake cette fois.

(...) Raiden affronte Vamp en Amérique du Sud, mais ne parvient pas à le vaincre.

(...) Snake continue de se battre même s'il n'est plus à la hauteur. Otacon, en pleurs, lui demande d'arrêter. [voix-off, B.A. E3 2006]

(...) Snake a une Octo-camo bleu marine et un Solid Eye System. Après avoir volé un M4 à un soldat, il se réfugie dans un bâtiment en ruines et essaye de fumer une cigarette, mais il a une sorte d'attaque qu'il doit endiguer avec une injection[2]. Le Metal Gear Mk II télécommandé par Otacon le retrouve, lui donne des munitions et ils partent ensemble.

(...) Après avoir fumé une cigarette, Snake, le visage recouvert de saleté, place une balle dans son arme, qu'il met ensuite dans sa bouche (suicide ?), le tout sur un monologue expliquant qu'il doit mourir[3]...

Hideo Kojima : (...) vu que le jeu se déroule au Moyen Orient, j'ai été influencé par les événements actuels. D'un point de vue vidéo-ludique, beaucoup de jeux de tir en vue à la première personne -les nouveaux titres- se dérouleront au Moyen Orient, donc j'y ai délibérément fait démarrer le jeu parce que je voulais exprimer une (fause) influence des F.P.S. Au début, vous aurez peut-être l'impression que le jeu est basé sur ces mêmes vieux scénarios de F.P.S., mais en réalité, non, et c'est fait exprès.
(...) Nous pensions que vous devions élargir l'impact de l'histoire, donc, bien entendu, la Troisième Guerre mondiale était visée. Snake ne peut pas aller dans l'hyperespace, vous savez, pour ce faire. Cependant, je ne pensais pas que la guerre prendrait ce tournant, donc nous nous sommes orientés vers les Sociétés Militaires Privées (...)   
Il y a une guerre économique dans MGS4, ce qui signifie qu'il s'agit pratiquement d'une guerre de sociétés contre sociétés. C'est un sarcasme que nous avons dissimulé dans le jeu.

 

 A noter 
[1] Hideo Kojima [à propos de la personne qui est enterrée sous la tombe] : Je vais vous donner un indice : c'est probablement la personne à laquelle vous pensez...

[2] L'injection que se fait Snake dans la B.A. du TGS 2005 a un rapport avec son vieillissement accéléré. Il y a également une autre raison, mais cela affecte l'intrigue (il s'agit d'une des clés de l'histoire) et Hideo Kojima n'a pas voulu en révéler plus. Au vu des éléments révélés dans la B.A. de l'E3 2007, l'injection pourrait sans doute permettre à Snake d'éviter de se faire contrôler par l'intermédiaire de ses nanomachines. Au départ, il désirait que la seringue hypodermique soit un objet utilisable dans le jeu-même, mais suite aux réticences exprimées par Sony et par des membres de son équipe, il a laissé tomber.

[3] OPSM2 : Comment vous sentirez-vous si Snake meurt dans MGS 4 ?
Hideo Kojima : Je serai très heureux si Snake meurt parce que je ne devrai plus créer de Metal Gear ! Même si Snake meurt, il continuera à vivre dans nos coeurs.
Plus sérieusement, au Japon, le personnage principal meurt souvent et devient alors une légende, mais cela ne produit jamais à Hollywood. Je me demande toujours néanmoins si je devrais permettre à cette coutume japonaise d'atteindre l'Europe, donc je pourrais changer d'avis.
Je ne peux pas révéler pourquoi, mais scénaristiquement, Snake doit mourir.